Garde à vous !

Certains métiers se retrouvent souvent dans les branches de mon arbre, de celui de mon homme et certainement d’un grand nombre des vôtres (meunier, manouvrier, tisserand…) et d’autres surprennent lorsqu’on les rencontre car justement ils sont complètement différents des autres trouvés jusque-là. L’un de mes aïeux est inscrit sur son acte de décès comme retraité de « la Garde Impériale » (il y a un mot que je ne parviens pas à déchiffrer entre retraité et garde… je crois que c’est chasseur, mais je ne suis pas sûre).

Je n’aime pas ne pas savoir, alors forcément, j’ai cherché à connaître un minimum ce métier qui sort du lot et voici ce que j’ai appris :

Le 7 Frimaire an VIII est créée la « Garde des Consuls » (le 28 novembre 1799 pour tous ceux qui comme moi ont du mal avec le calendrier républicain). Mais cette garde n’est pas nouvelle, seul le nom l’est. En effet, en 1789 apparaît la compagnie qui deviendra plus tard la « Garde républicaine », destinée à protéger les députés, ceux-ci la nomme « Garde de l’assemblée nationale ». En 1791, ils deviennent les « gendarmes nationaux »… Et le nom changera encore plusieurs fois passant par « Garde de la Convention » ou encore « Garde du Corps Législatif ». Napoléon Bonaparte la fera fusionner avec la « Garde constitutionnelle du Directoire » pour former la « Garde des consuls ».

Elle comprend :

  • Un état-major-général,
  • Une compagnie d’infanterie légère, (Chasseurs à pied)
  • Deux bataillons de grenadiers à pied, (Grenadiers à pied)
  • Une compagnie de chasseurs à cheval,
  • Deux escadrons de cavalerie [grenadiers à cheval]
  • Une compagnie d’artillerie légère, dont une escouade montée.

Pour l’intégrer il faut avoir au minimum 4 campagnes à son actif et mesurer 1.78 pour les grenadiers et 1.70m pour les chasseurs. La garde subira plusieurs remaniements en termes d’effectifs en plus de sa dénomination.

La garde étant militaire, elle participe également à certains combats comme celle de Marengo en 1800 où elle tiendra les combats pendant 5 heures à 800 hommes contre des milliers (sur la page Wikipédia il y a un peu plus d’explications) en 1804 (28 Floréal an XII) elle devient la « Garde Impériale » et voit ses effectifs gonfler (par 3 je crois au début).

J’ai deux sites internet à vous recommander sur le sujet. Le premier a pour sujet exclusif les grenadiers d’Île de France, historique, illustrations… Je l’ai trouvé accessible et très bien fait. Le second est celui de la Fondation Napoléon qui devrait pouvoir répondre à bien des questions sur le sujet et celui de l’Empereur.

garde impériale chasseurs à cheval

Source de l’Illustration : Réunion des Musées nationaux



Ecigb7dp |
Velay ô Vivarais Royal |
Mon BLOG sur l'Histoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Légende Urbaine
| Mabibliothèque
| Lefleuvedeleternite